Fernando Torres, de prodige à coéquipier de luxe : un jour, une histoire

0
177
Torres Atletico

L'Atlético révélateur d'attaquant

Des attaquants de classes mondiales, de vrais numéros 9, beaucoup d’entre eux sont passés par l’Atlético. Fernando Torres lui y a commencé sa carrière. Cette équipe a vu dans leurs débuts de carrière passé Sergio Aguero, Diego Costa,  Radamel Falcao et Fernando Torres. Torres lui a une vraie attache avec ce club. En effet, il a joué plus de 400 matchs pour le club. Il a commencé avec eux en deuxième division Espagnole. Il a tout connu là-bas. Ce club l’a fait grandir avant de le voir revenir pour sa fin de carrière. Le jeune Torres commence à 16 ans avec cette équipe, avant de la quitter à ses 23 ans. Durant cette période, il jouera 244 matchs pour 91 buts. Soit 0,37 but par match. Le jeune joueur est promis à un bel avenir. Il part ensuite découvrir un nouveau championnat. 

Liverpool : le moment de Torres

Torres - Liverpool

Il part ensuite chez les Reds durant 4 ans. El Nino joue bien et devient vite la star du club avec Gerard, ils font les beaux jours du club mais malheureusement aucun trophée à la clé pour lui. Son passage en termes personnels est plus que prolifique à Liverpool. En 4 saisons, ils jouent peu de matchs, seulement 142 mais il a un ratio de buts magnifiques, avec plus de 0,57 but par match. Torres finit difficilement sa dernière saison avec les Reds et décide de rejoindre Chelsea. Une autre carrière s’ouvre à lui alors en 2011. Avant de parler de cette période, revenons sur ses sélections. 

L'Espagne : un indiscutable ?

L’Espagne a toujours eu un problème, dans toutes ses équipes, le staff ne trouvait pas de numéro 9 de métier. Pourtant Fernando Torres explosait tout en 2007 et 2011 avec Liverpool. Mais ces statistiques faisaient-elles de lui, un titulaire indiscutable ? Il compte, aujourd’hui, à son actif 110 sélections avec la Roja pour 38 réalisations. Il gagne tout avec eux, les deux Euro (2008-12) et la coupe du monde (2010). Mais voilà sur les trois finales, qu’il joue avec eux, il n’est titulaire qu’une fois, en 2008. En 2010, il rentre en prolongations à 15 minutes de la fin. Et en 2012, lors d’un match où l’Espagne étrille l’Italie, El Nino rentre à 15 minutes de la fin dans un match déjà plié, et il marque un but. Toujours utilisé Fernando n’a jamais réussi à prendre la place d’indiscutable. David Villa et Fabregas ont souvent été utilisé à sa place. Son aventure Espagnole se termine lors de la coupe du monde 2014, où il joue les 3 matchs de poules mais il est toujours remplaçant sauf pour le dernier match qui ne compte plus car l’Espagne est éliminée. 

Torres - Mata - Ramos - Espagne

Chelsea et le début de la descente pour Torres ?

Torres - Chelsea

Fernando Torres rejoint Chelsea lors de la saison 2011-12. Une nouvelle carrière s’ouvre à lui. À 27 ans, il va être beaucoup moins important dans les effectifs des clubs où il va aller. Il aura souvent ce statut de remplaçant de luxe. Il ne sera plus jamais la star de l’équipe. Didier Drogba puis Diego Costa feront de lui un remplaçant de luxe à Chelsea. Pour preuve ses stats sont en baisse. Il ne marque plus que 0,26 but par match. Soit un but tous les 4 matchs. Malgré tout, Torres connaît sa période la plus prolifique en terme de trophée. Il remporte la ligue des champions en 2012 (remplaçant en finale) et la ligue Europa en 2013 (titulaire en finale et buteur). Sa période à Chelsea se termine difficilement. Il rejoint Milan et y joue 10 matchs, avant d’être prêté puis transféré à l’Atlético Madrid en  2014. Là-bas, il est le remplaçant de Griezmann et de Costa. Il jouera tout de même 160 matchs en 4 ans. Il gagne avec eux la ligue Europa contre Marseille en 2018 mais il rentre dans le temps additionnel, alors que le match est déjà à 3 – 0. En 2016, il est finaliste de la ligue des champions, également avec Madrid. Ensuite, Torres rejoint un club Japonais pour finir sa carrière. 

Une carrière en dent de scie

Torres a donc connu deux périodes dans sa carrière, la première où il marchait sur tout le monde mais ne gagnait rien. La seconde où il était joueur de complément mais où il a gagné tous ses trophées. Son histoire avec la sélection était compliqué également mais couronnée par trois titres majeurs. 

Retrouvez plus d’articles sur l’actualité du foot dans la partie Football du site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici