Fabien Barthez, le rempart : un jour, une histoire

0
300
FabienBarthez

Barthez : son histoire

Fabien Barthez a commencé en professionnelle à Toulouse lors de la saison 1991-92 après être passé par quelques équipes de jeunes du club. Dès sa première saison, il jouera 28 matchs de ligue 1 car les deux gardiens titulaires se sont blessés en même temps au début de l’année. Il est donc propulsé très vite numéro 1. Après de belles prestations, l’OM le repère et veut le faire signer. Il hésite car la concurrence est forte dans le club, Pascal Olmetta est le titulaire du poste. Il signe tout de même à Marseille. Et il s’impose très vite dans le club. Ils vont même gagner en finale de la ligue des champions lors de cette saison. Barthez est donc champion d’Europe moins de 2 ans après être passé professionnel. C’est alors qu’il va connaître alors ses premières sélections l’année d’après cette victoire, mais on y reviendra. Mais Marseille en 1994 se retrouve dans une affaire qui les mènent en D2 et il décide, un an après, de quitter le club pour rejoindre Monaco où il sera aussi indiscutable. Il sera deux fois champions de France en 1997 et 2000. Puis il va se lancer un défi à l’étranger à Manchester United. Là-bas, il sera champion national deux fois mais cela se finit mal, pour la première fois, il se retrouve sur le banc d’un club. En 2003, il est prié de quitter le club, il décide donc de rejoindre son ancien club, l’OM. Mais là aussi cela se finit mal et il se retrouve sans club en 2007. Nantes alors en difficulté décide de relancer le goal. Une fois de plus, l’histoire se finit mal, l’entente entre lui et les supporters est catastrophique. Il ne prolonge pas dans le club et se retrouve sans club, c’est en 2008 qu’il décide d’arrêter car il se retrouve sans club. À cette époque, Fabien a alors 35 ans et plus personne ne le veut, il va donc se lancer un nouveau défi dans le sport automobile. 

La France en rempart

Fabien BArthez

Avec la France, Barthez a tout gagné. Il a gagné les trois titres majeurs que l’on peut gagner avec sa sélection. Malgré tout son aventure française a commencé difficilement. Il commence son histoire avec le maillot en 1994. Mais quand il est arrivé, il y avait une forte concurrence avec Bernard Lama, le gardien du PSG arrivé un an plus tôt. Jusqu’en 1996 et l’Euro qui se tient cette même année, Lama est le préféré de Jacquet. Mais juste avant la coupe du monde 1998, le sélectionneur change d’avis. Il trouve que Fabien Barthez est plus mature qu’avant et plus posé. Il est donc le numéro 1 avant cette coupe du monde en France. On connait la suite : la France sera championne du monde. À l’Euro, il sera aussi titulaire et la France soulèvera le trophée. Il sera aussi présent pour la coupe des confédérations en 2003. Il finira son aventure française avec une séance de pénaltys face à l’Italie en finale de la coupe du monde 2006. C’est sûrement le plus grand gardien que l’équipe de France n’ai jamais eu, son palmarès parle pour lui. Il a été tellement important pour la sélection française, que la France peut lui dire merci. Barthez finit son aventure avec 87 sélections. 

Un palmarès magique

– Coupe du monde : 1998 – Finaliste en 2006
– Euro : 2000
– Coupe des confédérations : 2003
– Ligue des champions 1993
– Champion d’Angleterre : 2001 – 2003
– Champion de France : 1997 – 2000
– Coupe Intertoto : 2005
– Trophée des champions : 1997

Barthez ou Lloris ?

Fabien Barthez a tout gagné chez les bleus. Il était titulaire indiscutable en sélection. Il compte aussi énormément de sélections. Alors qui pour lui disputer ce titre de meilleur gardien de l’équipe de France de l’histoire ? Tout simplement Hugo Lloris. Le gardien actuel des bleus est indéboulonnable depuis 2008. Soit presque depuis l’arrêt de Barthez. Cela fait 12 ans qu’il est le numéro 1 français. Alors oui, il n’a pas le même palmarès en club et en sélection que son prédécesseur mais sa longévité et son rôle de capitaine parlent pour lui. De plus, le fait d’être champion du monde et vice champion d’Europe en impose. Aujourd’hui, Lloris compte 114 sélections. Sur ses sélections, 90 fois il a eu le rôle de capitaine, chose que Barthez ne connaît pas. Et cela pèse beaucoup dans la balance. Le choix est tout de même très subjectif. Alors au lieu des les comparer, on a quand même en France de la chance d’avoir des gardiens de classe mondiale depuis plus de 22 ans. Ces deux joueurs ont une telle longévité au poste de gardien de but de la sélection qu’on ne peut que leur dire bravo. 

Retrouvez plus d’articles sur l’actualité du foot dans la partie Football du site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici